⚔️LIVRAISON OFFERTE⚔️

    0

    Votre panier est vide

    Lexique Katana

    juillet 31, 2022 5 lire la lecture

    banniere lexique katana

    Le katana est un sabre japonais avec un vocabulaire bien précis. Le connaître vous aidera à choisir un katana de manière éclairée. 

    La lame du katana

    La lame est la partie la plus importante de votre sabre. Les samouraïs estiment que c'est en elle que réside l’âme de votre arme. 

    Voici les termes à maitrîser: 

    • Nagasa : le nagasa fait référence à la longueur de la lame. On la mesure depuis le Mune Machi situé juste devant la garde, aussi appelée Tsuba. On termine la mesure à la pointe. 

    nagasa

    • Sori : c’est la mesure de la courbure de la lame. Pour le faire, on part des deux extrémités de la lame. Le sori donne des informations clés sur l’époque de fabrication de la lame.

    sori

    • Shinogi:Précisément, c’est l'arête non tranchante de la lame. Il part de la lame pour se terminer au plat de cette dernière.  

    • Hamon: Le Hamon se définit comme étant la ligne de trempe de la lame. Il détermine la partie tranchante de votre sabre. Le Hamon est une méthode très efficace mais également risquée. Elle augmente le prix de la lame. 

    hamon

    • Boshi: le Boshi détermine la ligne de trempe du Hamon qui vient s’étaler sur la pointe de la lame (Kissaki). Le Boshi est visuel et se révèle à la suite d'un polissage méticuleux de la lame. 

    boshi

    • Kissaki: c’est tout simplement la pointe du katana. Sa taille varie selon les katana. 
    • Ha : il se définit comme étant le tranchant de la lame. Il dépend fortement de la méthode d’affûtage et de l’acier utilisé pour la fabrication. 

    ha

    • Bo-Hi: il s’agit de la belle ligne sculptée que l’on retrouve à l’intérieur du katana. Le Bo-Hi est un moyen ingénieux de réduire le poids de la lame tout en le rendant peu visible. Cette technique permet un maniement plus fluide et réduit la fatigue du porteur. 

    bohi

    • Nakago: on dit qu’il définit la soie du katana. Cette partie est invisible à l'œil nu car elle s’étend sous la poignée. Cependant, la soie de la lame permet à celle-ci de ne pas se briser pendant son utilisation. La lame possède un point d’ancrage solide qui l’empêche de bouger et de se casser lors des impacts. 

    La jointure entre la poignée et lame

    tsuba habaki seppa

    • Tsuba : elle est la garde du katana. Sa fonction est de protéger la main du samouraï. De plus, elle permet d'éviter que la lame glisse de la main de son porteur. Enfin, par son esthétique, la tsuba embellit le sabre. 
    • Habaki : cette pièce aide au maintien de la lame. Elle réduit les vibrations ressenties dans la main du samouraï lors qu'il croise le fer.
    • Seppa : constitué de 2 rondelles, le seppa est une véritable pièce de jointure entre plusieurs éléments: la habaki et la tsuba d'un côté ; la tsuba et la poignée de l'autre. 

    La poignée du katana

    La poignée du katana est essentielle à la bonne prise en main du sabre. Elle possède également un style unique pour chaque modèle que vous choisirez. 

    Une poignée de katana de qualité aura une bonne adhésion, une bonne prise en main et des matériaux résistants. Voici les termes à maîtriser:

    • Fuchi: c’est une structure qui va renforcer votre katana. Le Fuchi possède un aspect traditionnel avec des sculptures travaillées. Chaque artisan peut avoir sa technique propre qui donnera un fuchi unique en son genre.

    fuchi

    • Same : il s’agit du cuir de galuchat. Il permet à votre ito de bien tenir tout en absorbant les coups puissants. 

    tsuka ito

    • Tsuka-Ito: c’est le cordage qui enroule le same de votre katana. En fonction du katana, vous aurez des matériaux comme le coton, le daim, le polyester et plein d’autres matériaux. Ces matériaux seront différents selon le prix de votre sabre. 
    • Mekugi: sa fonction est de fixer la lame au manche. Il apporte une protection supplémentaire à la bonne tenue de votre lame. 

    Mekugi

    • Menuki: c’est une pièce de décoration sur la poignée du katana. Son rôle est avant tout décoratif. Il permet d’améliorer légèrement la prise en main. Il participe cependant à l’identité de la pièce et lui donne un aspect traditionnel. 

    menuki

    • Kashira : c’est le pommeau du katana. Il permet de fixer l’ensemble de la poignée, aussi appelée la tsuka. On y trouve souvent un motif gravé permettant de bien reconnaître le sabre. 

    kashira

    Fourreau du katana

    Le fourreau a pour rôle de protéger la lame tout en jouant un rôle de sécurité. C'est un élément très utile pour apporter une certaine forme d'esthétisme au sabre.

     Il joue un rôle pratique en favorisant le glissement de la lame lors du dégainage. Vous pourrez reconnaître toutes les parties du fourreau de katana en apprenantle vocabulaire de base:

    • Saya : il s'agit de la totalité du fourreau. Le fourreau est fabriqué pour bien tenir à la taille. Le fourreau sera très souvent apprécié par les collectionneurs pour son aspect décoratif. Certains fourreaux sont donc très esthétiques. 

     saya

    • Shitadome et Kurigata : ce sont des parties bien pratiques pour accrocher le sabre à la ceinture. Un bon Shitadome et Kurigata tiennent fermement le fourreau sans que celui-ci ne bouge. 

    sageo

    • Sageo: le sageo est le cordage qui permet d’accrocher votre sabre japonais à la ceinture. On accorde souvent la couleur du Sageo à la poignée du katana.

    Les autres sabres de Samouraï

    Lorsque l’on parle de sabre japonais on dit “nihonto” qui désigne l’ensemble des armes blanches forgées dans la tradition japonaise. 

    Le Wakizashi 

    wakizashi

    Le Wakizashi est une version plus minimaliste du katana. Ce sabre japonais a une taille qui se situe entre 30cm et 60cm. Il peut être porté de paire avec le katana. Cette arme n’était pas uniquement réservée aux samouraïs car pouvant être portée par des riches commerçants.

    Contrairement au katana, il se manie à une seule main. Les samouraïs préféraient cette lame pour se battre dans des lieux clos. Plus maniable et moins grande, cette lame pouvait s’avérer bien utile pour les combats rapprochés. 

    Le Tanto 

    tanto

    Le tanto est un petit katana japonais qui peut être à un ou double tranchant. La taille de sa lame est inférieure à 30 cm. Il est moins courbé que ses homologues et fait office de dague. 

    Le tanto était utilisé par les samouraïs comme une arme de guerre.

    Le Bokken 

    bokken

    Le bokken est un sabre en bois destiné à l'entraînement. Il imite la forme du katana. Il s’utilise pour des pratiques comme l’aïkido, le laido, le jôdô, le kendo, etc. Grâce au célèbre Miyamoto Musashi, celui-ci est même devenu une arme de combat, principalement utilisée dans le kenjutsu. 

    Vous avez désormais acquis le vocabulaire de base pour parler de katana.

    👉 Pour trouver le katana de vos rêves, visitez notre boutique ici.


    Voir l'article entier

    arme japonaise
    Arme Japonaise Traditionnelle : Les 15 Plus Meurtrières

    août 04, 2022 10 lire la lecture

    Voir l'article entier
    nihonto
    Nihonto: Caractéristiques et Explications

    août 04, 2022 6 lire la lecture

    Voir l'article entier
    tamahagane
    Acier Tamahagane: Propriété, Caractéristique et Prix

    août 03, 2022 7 lire la lecture

    Voir l'article entier