Tout savoir sur la culture japonaise

culture japonaise banniere

Ah le Japon… Entre ses architectures fascinantes, sa gastronomie succulente et ses animations époustouflantes, ce pays ne cesse d’émerveiller.

Véritable exemple d’authenticité, l’archipel nippon a su garder son authenticité et être fidèle à ses traditions dans un monde en proie à la modernisation.

Mais quelle est réellement l’essence du pays du samouraï ? Pourquoi le Japon et ses coutumes fascinent-ils autant ? 

Les points-clés de la culture japonaise

Lorsque l’on parle de culture japonaise, on pense souvent aux intemporels kimonos fleuris des femmes japonaises. Ou encore aux fameux sushis et ramens authentiques du Japon. D’autres fois, on se réfère même aux légendaires samouraïs munis de leurs sabres traditionnels. Mais est-ce vraiment là les seules caractéristiques de la culture japonaise ? 

Voici les points importants à retenir sur la culture Japonaise :

  • L’art japonais tire sa singularité du sakoku (« fermeture du pays au monde ») entre 1650 et 1842. En effet cette politique isolationniste a permis au Japon de se recentrer sur sa culture.
  • La gastronomie japonaise n’est pas juste composée de sushi et de ramens. Elle présente une diversité beaucoup plus intéressante. Et qui vaut bien le détour !
  • Le shintoïsme est la religion traditionnelle japonaise. Fidèle à ses traditions, le Japon ne s’est pas séparé de sa croyance ni de sa culture. Et ce malgré les nombreux cultes auquel le pays du soleil levant a pu être confronté.
  • Les œuvres artistiques nipponnes sont sans aucun doute la plus grande arme d’influence du Japon.

Le Japon est mondialement connu pour la beauté de sa culture et de son art. Entre ses magnifiques temples, sa mode remarquable et son art millénaire, partons à la découverte des particularités de la culture japonaise.

L’art traditionnel japonais

Le premier élément qui distingue la culture japonaise de celle du monde est sans doute son art. En effet, le sakoku que l’empire a connu durant l’ère Edo a permis au pays du soleil levant d’authentifier sa culture et son art. Le Japon développe alors certaines singularités qui le distinguent des autres États d’Asie du Sud Est. 

  • La peinture et la gravure japonaise : l’ukiyo-e.

L’un des styles artistiques les plus connus du pays du soleil, l’estampe japonaise représente l’art traditionnel japonais à son état le plus pur. 

  • L’art du divertissement traditionnel japonais : entre le théâtre kabuki et les geishas

Au cours de l’ère Edo (1603-1868), le Japon développe aussi ses propres icônes culturelles dans le monde des loisirs. L’empire met notamment en place son propre théâtre traditionnel, le théâtre kabuki. L’art très codifié de ces mises en scène se focalise sur des jeux d’acteur épiques qui imagent la culture japonaise.

Durant la même époque, les Geishas apparaissent aussi dans le monde du divertissement. Artistes et dames de compagnie, ces femmes au visage totalement peint en blanc incarnaient la culture urbaine de la ville d’Edo. Elles pratiquaient généralement l’art de la danse buyo et jouaient d’un instrument de musique. 

En bref : Les Geishas et les théâtres kabuki sont des vrais symboles de la culture japonaise.

  •  L’architecture traditionnelle japonaise : le Nihon kenchiku

C’est durant l’ère Heian (795-1185) que l’architecture de la maison traditionnelle japonaise apparait. Les habitants du pays du soleil levant ayant perpétré cet art, la structure des maisons construites à l’époque ne diffère pas vraiment de ceux de nos jours. 

  • La mode traditionnelle japonaise

Devenues un élément à part entière de l’art et la culture nippone, les tenues traditionnelles de l’archipel fascinent bien des touristes. Mais quels sont ces habits de prédilection de la culture japonaise ?

On en distingue généralement cinq :

      Le kimono, le vêtement traditionnel le plus porté.

      Le yukata, le kimono de l’été

      Le haori, la traditionnelle veste japonaise

      Le jinbei, le pyjama pour homme japonais

      Le hakama, le pantalon traditionnel japonais

Notons que le yukata, en tant que vêtement d’été, est généralement plus léger et plus coloré que le kimono.

Fait intéressant

Tous les vêtements traditionnels précités sont en général portés avec des geta, les fameuses sandales en bois japonaises. Elles peuvent aussi s’accompagner de tabi, les chaussettes japonaises à deux doigts.

Habillement traditionnel japonais

La religion traditionnelle japonaise : le shintoïsme

Le Japon admet aujourd’hui bien des croyances. Outre le shintoïsme, sa religion traditionnelle, l’île a aussi admis le bouddhisme, le confucianisme et le christianisme à son palmarès religieux. En effet, l’ouverture du pays au monde a permis à ce dernier de se familiariser avec d’autres manières de penser. D’autres manières de voir la vie. 

Malgré cela, les Japonais restent tout de même ancrés à leur tradition, mettant le shintoïsme au rang de la croyance la plus pratiquée de l’archipel. Mais quelles sont les spécificités cette religion si chère aux habitants du pays du soleil levant ?

  • La vénération des forces qui animent la nature : la culture polythéiste japonaise

Tout comme l’hindouisme ou les religions grecques et romaines, le shintoïsme se base sur la croyance en plusieurs divinités, les kami. Leur nombre est par ailleurs infini, car ils peuvent autant incarner des esprits, des phénomènes naturels ou surnaturels que des animaux. On dit qu’ils sont plus de « huit cent myriades ».

  •  Le rapport de l’empereur au divin

L’Empereur est traditionnellement le gardien suprême de la culture et des traditions japonaises. Avant la défaite de la Seconde Guerre mondiale, il était le conservateur en titre de la religion d’État : le shintoïsme. Il tire par ailleurs sa légitimité au trône du chrysanthème de cette religion depuis des milliers d’années. La légende raconte qu’il descend de la déesse du soleil, Amaterasu, lui conférant un statut semi-divin. 

À savoir

Les sanctuaires shintos, avec leurs architectures singulières, comptent parmi les symboles de la culture japonaise.

À la découverte de la gastronomie japonaise

Le Japon fait aussi sa réputation grâce à sa culture gastronomique. Entre le fameux bœuf de Kobe, les succulentes teriyakis ou encore leur fameux mochi, les spécialités nippones ont de quoi nous faire tourner la tête.

Revenons sur ces mets japonais qui ont fasciné le monde

Les plats symboliques du Japon

Terriyaki

Lorsque l’on se réfère à la gastronomie japonaise, on pense directement aux sushis et aux ramens. Si ces deux spécialités représentent dignement l’archipel dans le monde, elles ne sont pas les seules fiertés culinaires du pays. Voici une liste des plats japonais à ne pas rater :

  •     Teriyaki, le barbecue japonais
  •     Tempura, les fameux beignets japonais
  •     Yakitori, les délicieuses brochettes japonaises
  •     Taiyaki, la célèbre gaufre fourrée en forme de poisson
  •     Mochi, l’exquis dessert au riz

Les spécialités japonaises

Chaque région du pays du soleil levant a aussi sa signature culinaire. Voici quelques spécialités locales du Japon :

  •     Le bœuf de Kobe, la viande prémium du Japon
  •     Le bœuf de Kagoshima, le meilleur wagyu de l’archipel
  •     Les Takoyaki d’Osaka, l’incontournable combinaison de pâte à gaufre et de poulpe
  •     L’okonomiyaki d’Hiroshima, la délicieuse galette salée

La cinématographie et les mangas : l’ère de la japonisation

Après la Seconde Guerre mondiale, le Japon se retrouve dans une situation bien délicate. Privé de son armée, l’empire décide de se tourner vers d’autres voies pour asseoir leur influence dans le monde. L’archipel prend donc exemple sur leur voisin américain pour inspirer le monde à travers leurs arts. C’est l’émergence des œuvres artistiques japonaises et le début de la japonisation. 

Revenons sur les deux arts qui ont fait découvrir la culture japonaise au monde. 

Les mangas

Ces bandes dessinées japonaises auront révolutionné la vision du monde sur le Japon. Inspiré de la culture japonaise, ces récits racontent en images des histoires de tout genre. Que ce soit de la romance pour adolescents du genre shojo, ou des histoires aux combats épiques du type shonen, chaque lecteur y trouve son compte.

Voici une liste des mangas cultes qui ont participé à l’expansion de l’influence du Japon dans le monde :

  • Les classiques du manga japonais

      Dragon ball-Z

      Saint Seiya

      Naruto

      One piece

      Bleach

  • La nouvelle vague de manga qui fait vibrer le monde

      One punch man

      Hero academia

–       Demon slayer

      Black clover

      Spy x Family

One piece: Manga japonais

Les animations japonaises

L’animation et la cinématographie japonaise jouent aussi un rôle non négligeable dans la propagation de la culture japonaise. Voici la liste des studios d’animations japonaises sont au cœur du succès mondial de plusieurs œuvres japonaises :

  • Le Studio Ghibli, avec ses œuvres légendaires comme « Le voyage de Chihiro » ou « le Château ambulant »
  • Le Studio Pierrot avec l’adaptation en animé de mangas cultes tels que Naruto, Boruto, Bleach, Black clover ou encore Tokyo ghoul.
  • Toe animation studio avec l’adaptation en animé des fameux DBZ, One piece, Yu-Gi-Oh et Saint Seiya
  • A-1 picture studio avec l’adaptation de Fary tail, SAO ou encore Blue exorcist en animé.
  • K-Bones studio avec son animation des mangas tels que My hero academia et Fullmetal alchemist.